FORMATION SECOURISME : SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

Si la présence de Sauveteur Secouriste n’est obligatoire que dans les ateliers où sont effectués des travaux dangereux et les chantiers selon des critères définis par l’article R.4224-15 du Code du Travail, notre formation de secourisme à Paris s’adresse à tous ceux concernés par l’assistance à personne en danger.

Validée par un certificat SST délivré par la CRAM, cette formation SST à Paris apporte au stagiaire des compétences en matière de prévention, alerte et premiers secours.

Les exercices  pratiques et les mises en situation réelle sont choisis pour que le stagiaire sache intervenir avant l’arrivée des renforts organisés :

  • sur les situations les plus fréquentes : douleur, brûlure, malaise, hémorragie interne..
  • sur des situations graves : perte de connaissance, arrêt cardio-respiratoire, hémorragie majeure…

La formation MAC SST à Paris (Maintien des Acquis et des Compétences Sauveteur Secouriste du Travail) est obligatoire tous les 2 ans pour maintenir le niveau de ses connaissances en secourisme.

12 PARTICIPANTS MAXIMUM

FORMATION DE 14 HEURES

POINT BLEU FORMATION -93200 SAINT DENIS

OBJECTIFS

Permettre aux entreprises de se conformer au Code du Travail.
Face à un accident en milieu professionnel, savoir faire un examen succint, déclencher une alerte et adopter les gestes de secours en fonction de l’état de la victime.

MODALITES DE VALIDATION DES ACQUIS

Certificat SST délivré par le CRAM

PRE-REQUIS

PROGRAMME DE LA FORMATION SST

BROCHURE DE L’INRS – TRANSPARENTS ET MATERIEL DE SIMULATION

 

Le sauveteur secouriste du travail – Formation au DSA :

  • Qu’est-ce qu’un sauveteur secouriste du travail ?
  • Les accidents du travail dans l’établissement ou dans la profession
  • Intérêts de la prévention des risques professionnels
  • Protéger, examiner, faire alerter, secourir
  • La méthode de recherche des risques persistants et celle d’examen rapide d’une victime sera reprise au cours de chaque séance pratique.

Rechercher les risques persistants pour protéger

Examiner rapidement la victime pour faire alerter

Secourir

RECYCLAGE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

12 PARTICIPANTS MAXIMUM

FORMATION DE 7 HEURES

POINT BLEU FORMATION -93200 SAINT DENIS

OBJECTIFS

Permettre au stagiaire de compléter ses connaissances en matière de règlementation et d’acquérir les compétences nécessaires aux fonctions de chef d’équipe.

MODALITES DE VALIDATION DES ACQUIS

Certificat de qualification SSIAP 2
délivré par le Ministère de l’Intérieur
Arrêté du 2 mai 2005

PROFIL STAGIAIRES

Personnes titulaires du SST depuis moins de 1 an.

PROGRAMME DU RECYCLAGE SST

BROCHURE DE l’INRS – TRANSPARENTS ET MATERIELS DE SIMULATION

 

  • Révision générale des acquis
  • Protéger
  • Alerter
  • Secourir une victime qui saigne, ne parle pas mais respire, ne parle pas, ne respire pas, est blessée. Que faire face à une personne qui ne parle pas, ne respire pas et dont le coeur est arrêté ? Est prise de malaise ?

Examiner rapidement la victime pour faire alerter :

  • est-ce que la victime : saigne abondamment ? répond aux questions ? respire ?
  • organisation des secours dans l’entreprise
  • qui prévenir, comment prévenir
  • organisation des secours publics
  • qui appeler hors de l’entreprise en fonction des consignes

SECOURIR

  1. A) la victime saigne abondamment
  • compression manuelle locale
  • pansement compressif
  • compression manuelle distance sous clavière et inguinale
B) la victime ne répond pas, ne respire pas, son cœur ne bat pas
  • Réanimation cardio-respiratoire (massage cardiaque externe associé au bouche à bouche)
  1. C) la victime ne répond pas, ne respire pas mais son cœur bat
  • dégagement des voies respiratoires
  • méthode du bouche à bouche
  • méthode de Helmlich
D) la victime ne répond pas elle respire
  • mise sur le côté, tête basse
  • couvrir la victime
  • assurer une surveillance : circulation, conscience, respiration jusqu’à l’arrivée des secours médicalisés.
  1. E) la victime présente des brûlures
  • provoquée par : le feu, la chaleur, des substances chimiques
F) la victime parle mais ne peut effectuer certains mouvements
  • la rechercher s’il s’agit d’une entorse, d’une luxation ou d’une fracture,
  • membre supérieur
  • membre inférieur
  • suspicion de fracture de la colonne vertébrale
G) la victime présente des plaies
  • plaies graves
  • plaies nécessitant des précautions particulières :abdomen, thorax, crâne, oeil
  • plaies simples

RISQUES PARTICULIERS

(uniquement s’ils n’ont pas été traités dans les programmes ci-dessus)

  • à la profession (bâtiment, industrie chimique, etc…)
  • à l’entreprise